Actualités

Au sein de Cabestan, Romain Charbonnel a fait le pari de la reconversion

Romain est maçon au sein de Cabestan.

Romain Charbonnel est un artisan qui a intégré la coopérative Cabestan en 2014. Il est spécialisé dans le pisé et l’isolation en chanvre. Un métier qu’il n’a pas toujours pratiqué.

A 36 ans, Romain Charbonnel est installé à Montseveroux en Isère. Il a intégré la coopérative d’activité et d’emploi Cabestan en 2014. Son activité est double puisqu’il est à la fois maçon spécialisé dans le pisé et artisan dans l’isolation des bâtiments en chanvre. Le pisé est un mode de construction en terre crue. On le met en œuvre dans des coffrages appelés banches. La terre est idéalement graveleuse et argileuse. Il est très répandu en région Auvergne-Rhône-Alpes. Auparavant, Romain a obtenu un DUT de physique puis un master en environnement-développement durable qui l’a emmené jusqu’en Ecosse. Il a travaillé ensuite pendant 5 ans comme salarié dans une entreprise lyonnaise de contrôle de la qualité de l’air. En 2012, il a décidé de se reconvertir : “J’ai suivi une formation en performance énergétique des bâtiments et écoconstruction. Le monde de l’industrie ne me plaisait plus trop et je voulais donner une orientation écologique à mon métier”. Après sa formation, il opte pour le statut d’auto-entrepreneur pendant 2 ans mais en découvre aussi les limites. Romain explique : “Lorsqu’on est auto-entrepreneur, le chiffre d’affaires est plafonné. J’ai alors découvert qu’une coopérative pouvait accompagner le développement d’un artisan. Chez Cabestan je ne me sens pas tout seul et la gestion de la comptabilité et de l’administratif est prise en compte”.

Défendre le pisé

En intégrant Cabestan, Romain a également eu l’opportunité de travailler avec d’autres entrepreneurs-salariés de la coopérative, notamment pour du gros oeuvre. Il exerce son activité dans un rayon de 50 km autour de sa commune et son réseau lui apporte régulièrement de nouveaux clients. L’artisan est un fervent défenseur du pisé. Il souligne : “Avec le pisé, l’empreinte carbone est très faible car la terre est enlevée et on bâtit ensuite avec  cette même terre. L’aspect patrimonial est aussi important”. Il poursuit : “Ce qui me plaît le plus dans mon métier c’est de créer du lien avec mon client et de lui apporter ensuite une maison saine, de qualité, performante et qui correspond aux exigences environnementales”. En Auvergne-Rhône-Alpes, on compte une vingtaine d’artisans spécialisés dans le pisé. Afin de pérenniser son activité, Romain envisage de s’orienter davantage sur la construction neuve en pisé.

L'action d'accompagnement des Entrepreneurs-Salariés des CAE (Coopératives d’Activité et d’Emploi) de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le pilotage de cette action par AGF SCOP ENTREPRISES sont cofinancés par l'Union Européenne et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.